Je suis née dans un village communautaire de Kaya Takada

Je suis née dans un village communautaire de Kaya Takada

Ce manga nous relate la vie de Kaya Takada au sein d’un village communautaire japonais dans les années 70/80.

L’idéologie première réside dans la vie en collectivité, le partage, l’absence d’argent et le travail manuel en commun. Là, où ça se corse un peu c’est quand on mentionne la faim, les nuits trop courtes, les châtiments corporels, le lavage de cerveau, la censure du courrier, l’interdiction d’avoir des pensées contraires à celle du groupe, les mariages arrangés…

L’histoire vue par les yeux d’une enfant et ce regard naïf sur les choses m’a bien plu, tout comme les illustrations enfantines qui décrivent cependant très bien le village, son fonctionnement et l’ambiance qui y régnait.

J’ai appris que les villages communautaires de ce style avaient existé au Japon mais aussi dans d’autres pays du monde entier. Une très belle découverte.

Céline

Retrouvez tous nos coups de coeur.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s